Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires a été créé par commandertilly

Le Prix d'Amérique, cette vieille dame centenaire, a, au cours de son histoire, engendrée bon nombre d'anecdotes, mais aussi de champions bien sur, traversant le siècle, miroir de toutes les époques, avec ses cris, ses pleurs, ses injustices, cruelles parfois, ses triomphes aussi, et ses mille et une petites choses, que peu de gens savent, et qui vont revivre içi, au sein d'une chronique qui nous amènera, lentement mais surement, via + de 100 "petits secrets du P.A", au coeur de l'hiver prochain et de ses batailles homériques.....juste avant "la belle"...

1 : LA "BARRE DES 80"
Dans l'immédiate après-guerre, tous les experts et passionnés sont d'accords : passer sous la barre des 1'20" est un fantasme, irréalisable, ces fameuses 80 secondes de red.kilométrique....
Ne souriez pas, l'époque n'était pas la meme, les préparations, matériaux, état des pistes, n'étaient comparables en rien à notre ère......ainsi, les vainqueurs successifs, au sortir de la guerre, trottaient 1'23"-1'24", et les plus optimistes, qui se voulaient "visionnaires" prédisaient que l'on atteindraient et battraient aisément ce fameux " sous les 1'20" " dans les années 50....

Pourtant, + les éditions se succédaient, et + cette barrière semblait inaccessible....meme la sublime Gélinotte, vainqueur en 56 et 57, ne put approcher ce chrono jugé "impossible"Puis ce fut l'époque d'un autre champion, Jamin, l'un des plus grands phénomène que le trot mondial ait connu, toutes époques confondues, et qui, en 1958 l'emporta en...1'20" pile....le Graal était atteint, mais pas battu....les pronostics allaient bon train, et l'immense majorité pensait que Jamin allait, dès l'édition suivante,  parvenir a"casser la barre des 80"...

Mais non ! Et 5 ans plus tard, la fabuleuse Ozo, réalisait 1'20'1"...toujours pas..C'est en 1964 que le coup de tonnerre eut lieu, et il "renversa" littéralement Vincennes.....cette foudre s'appelait Nike Hanover....

2 : " NIKE "PASSE SOUS LA VIRGULE"
1964, année de records, record d'enjeux au tiercé, plus populaire que jamais, record aussi d'affluence, car meme si l'on annonce 45.000 spectateurs, de l'avis de tous les contemporains de cette édition, il faut en ajouter probablement 10.000 en +, qui ont pus se faufiler sans etre comptabilisés....Et personne a vrai dire ne pense au N°13, qui va pourtant porter bonheur a ses (très) rares preneurs, ce Nike Hanover que personne ou presque ne connait, cheval qui excelle surtout sur le mile, et dont les références sur les grandes distances étaient quasi inconnues....bénéficiant d'un parcours de réve et d'une drive " de magicien", celle du mythique Hans Fromming, ce champion Italo -Américain peut placer sa pointe de vitesse acérée a l'entrée de la ligne droite finale, et laisse sur place ses adversaires, l'emportant en......1'18' 9" !!Le tout a la cote de ...80/1, devant deux autres outsiders, Nisos H et Morlant D, faisant de ce tiercé une édition historique, avec un rapport a l'époque de ...50 Millions dans l'ordre......

Outre ce triomphe, l'histoire retiendra que Nike Hanover est apparemment, le 1er à etre descendu sous la barre des 1'20" au P.D'Amérique....Et pourtant...tout n'est qu'apparence...En effet, en 1960, un champion fit mieux, tout en terminant...3emeIl s'agit de Jamin, bien sur, pénalisé de 50M ( a cette époque, les chevaux "trop riches" et/ou tenant du titre se voyaient octroyés un handicap), et ce fut l'un de ses plus grand exploit, reprenant ...43 Mètres a ses adversaires, finissant comme une bombe, en ....1'19' 9".....mais il ne put gagner, devant se " contenter" du 2eme accessit......
Il n'en demeures pas moins que Nike Hanover restera dans l'histoire comme le premier vainqueur sous la barre des 1'20"....
 

3 : LE MYSTÉRE FORTUNATO II 

1955 : Époque bénie, ou les souvenirs de la guerre s'effacent de + en +, époque d'affluence "monstres", et de popularité totalement inimaginable aujourd'hui du tiercé naissant, et des grandes épreuves de Trot....En cette année la, 3 favoris, et non des moindres, se partagent les faveurs du pronostics: Ettlingen, Cancannière, et la jeune et prodigieuse Gélinotte, qui débarque sur le grand circuit, a 5 ans....Mais contre toute attente, la championne musarde à l'arrière, et "sors" beaucoup trop tard, ne pouvant finalement finalement remonter Fortunato II, et ne s'octroyant que la 2eme place....

Cette histoire fera beaucoup "parler", et pour pas mal d'observateurs, Fortunato II se devait de l'emporter ce jour là, afin d'etre "valorisé" en sa future carrière d'étalon......En effet, Gélinotte et Fortunato II étaient ...compagnons d'entrainement, sous la férule du " sorcier" Charley Mills...............on ne saura jamais le fin mot de l'histoire, colportée il est vrai aussi, par nombre de joueurs déçus, qui " avaient tout mis" sur Gélinotte, cotée en ce jour à ....3/10.....

 

(  A SUIVRE...) 
Merci pour ce message de la part de : veve29
21 Juil 2020 13:41 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 882
  • Remerciements reçus 133

Réponse de Le Duc sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

commandertilly écrit:

Cette histoire fera beaucoup "parler", et pour pas mal d'observateurs, Fortunato II se devait de l'emporter ce jour là, afin d'etre "valorisé" en sa future carrière d'étalon......En effet, Gélinotte et Fortunato II étaient ...compagnons d'entrainement, sous la férule du " sorcier" Charley Mills...............on ne saura jamais le fin mot de l'histoire, colportée il est vrai aussi, par nombre de joueurs déçus, qui " avaient tout mis" sur Gélinotte, cotée en ce jour à ....3/10.....

(  A SUIVRE...) 


Les courses dans toute leur splendeur et leur"authenticité"
Sauf qu'avant les gens n 'avaient que ça pour se divertir
Et à force de prendre les turfistes pour des pigeons, la corde va casser....et c'est toute la filière qui viendra pleurnicher mais ce sera trop tard 😂😭

Petite question‹
Sur les 100 vainqueurs, à votre avis,combien étaient "chargés" comme Armstrong ???
21 Juil 2020 15:54 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81
  • Remerciements reçus 20

Réponse de chochois sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

Peut--être pas tant que ça comme Armstrong, mais comme Pantani, Ullrich, Riis, Landis là je sais pas :ouai2: :p :p :p

Le Duc écrit:

commandertilly écrit:

Cette histoire fera beaucoup "parler", et pour pas mal d'observateurs, Fortunato II se devait de l'emporter ce jour là, afin d'etre "valorisé" en sa future carrière d'étalon......En effet, Gélinotte et Fortunato II étaient ...compagnons d'entrainement, sous la férule du " sorcier" Charley Mills...............on ne saura jamais le fin mot de l'histoire, colportée il est vrai aussi, par nombre de joueurs déçus, qui " avaient tout mis" sur Gélinotte, cotée en ce jour à ....3/10.....

(  A SUIVRE...) 


Les courses dans toute leur splendeur et leur"authenticité"
Sauf qu'avant les gens n 'avaient que ça pour se divertir
Et à force de prendre les turfistes pour des pigeons, la corde va casser....et c'est toute la filière qui viendra pleurnicher mais ce sera trop tard 😂😭

Petite question‹
Sur les 100 vainqueurs, à votre avis,combien étaient "chargés" comme Armstrong ???

21 Juil 2020 16:10 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de commandertilly sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

Le Duc écrit:

commandertilly écrit:

Cette histoire fera beaucoup "parler", et pour pas mal d'observateurs, Fortunato II se devait de l'emporter ce jour là, afin d'etre "valorisé" en sa future carrière d'étalon......En effet, Gélinotte et Fortunato II étaient ...compagnons d'entrainement, sous la férule du " sorcier" Charley Mills...............on ne saura jamais le fin mot de l'histoire, colportée il est vrai aussi, par nombre de joueurs déçus, qui " avaient tout mis" sur Gélinotte, cotée en ce jour à ....3/10.....

(  A SUIVRE...) 


Les courses dans toute leur splendeur et leur"authenticité"
Sauf qu'avant les gens n 'avaient que ça pour se divertir
Et à force de prendre les turfistes pour des pigeons, la corde va casser....et c'est toute la filière qui viendra pleurnicher mais ce sera trop tard 😂😭

Petite question‹
Sur les 100 vainqueurs, à votre avis,combien étaient "chargés" comme Armstrong ???


Officiellement : 1 (jag de bellouet)
Officieusement : Nul ne le sait, et nul ne le saura jamais
Quand a Amstrong, qui fut un etre détestable, il ne fit que ré-organiser a sa manière, un systeme qui existait depuis le début des années 90, venu d'Italie et d'Espagne..... a coté de ce coté détestable, il fut aussi, accessoirement, un etre condamné a mort par la médecine, métastasé, qui chaque matin, allait en 98 se farcir un col de 15kms, se faisant doubler par des papys cyclotouristes, en se répétant " j'y arriverai-j'y arriverai"....les champions sont ainsi fait, d'une "matière" inconnue par le commun des mortels, prets a tout pour "y arriver", meme aux pires saloperies......pour avoir beaucoup écrit sur le TDF et le Giro, je peut te dire que Amstrong est un " petit joueur" par rapport a certaines courses des années 90.....tout cela est " humain" : compétition + argent = tentation.....

2 : Les courses vivent essentiellement, pour la plus grande part, des paris....Or ceux ci ne font que grimper, semaines après semaines, de meme que le poker ou les p.sportifs.....s'il n'yavait pas eu le confinement, les resultats nets des enjeux 2020 auraient sans doute battus des records, avec des chiffres parmi les plus hauts de la décennie.... la corde n'est pas, loin s'en faut, prete de casser....quand au dernier meeting d'hiver, il fut l'un des 4 meilleurs au niveaux enjeu, du 21eme siécle...il ya, et il y'aura toujours des injustices, des rumeurs, des petits-et grands bruits, et pour ce qui est de l'anecdote de Fortunato II, nul ne connaitra jamais la vérité...
Mais le but principal de ces chroniques est justement de faire réagir, et je t'en remercies
Il y'en aura beaucoup d'autres, d'ici a cet hiver, qui va vite arriver
:voila:

Merci pour ce message de la part de : ivct
21 Juil 2020 16:46 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de commandertilly sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

4: POPULARITÉ
Parmi les lauréats, au nombre de 74, le tout en 99 éditions, quel fut le plus populaire?......rien de plus subjectif que de mesurer cela, chaque champion en son époque eut sa "dose de célébrité " .....pourtant, il semble que nulle, à travers les époques, n'atteindra jamais ce statut d'icone absolue qui fit de Gélinotte " autre chose " qu'un simple cheval de course...

Cette jument symbolise à elle seule ou presque, son époque, celles passées, et celles à venir...Son incroyable popularité est en partie due au fait qu'elle apparut au moment de "l'envol" du tiercé, et qu'à partir de ce moment là, toute la France se passionna pour les courses hippiques...Gélinotte en ces années, plana sur le trot de l'hexagone, puis d'Europe, ou elle effectua une razzia inouie, gagnant partout, et faisant retentir la Marseillaise de Berlin à Rome en passant par la Suede ou l'Autriche.

Gélinotte eut 2 vies...la première, ou jusqu'à l'age de 3ans inclus, si elle se montrait talentueuse, son tempérament joueuse et indépendante la voyait souvent fautive et hormi quelques victoires de ci de là, ce n'était pas, loin s'en faut, "le crack du siècle"...
Puis, son chemin croisa celui de Charley Mills.......ce dernier, plutot que de la faire immédiatement courir, chercha à la comprendre, et tel un orfevre, prit son temps, patiemment, la polissant tel un diamant.....

2 fois vainqueur de la triple couronne ( Amérique-France-Paris), elle vaincra également 2 fois dans l'Elitlopp, en faisant de meme au GP de la Loterie en Italie...Meme les gens qui ne s'intéressaient pas aux courses connaissaient Gélinotte, qui recevait au sommet de sa gloire 400 lettres d'admirateurs par semaine... on lui consacra de multiples ouvrages, une robe et meme une fleur portérent son nom, jusqu'à ...un fromage (!)...Une chanson lui fut meme dédiée, en ces années d'insouciance et de succès difficilement imaginable du "sacro-saint Tiercé" du Dimanche...

Il va sans dire également, que le Trot Français à l'époque était si puissant, qu'à peine se retira t-elle, qu'un autre phénomène fit son apparition, Jamin, qui a son tour cristallisa toutes les passions...

Mais Gélinotte reste sans doute un cas unique dans l'histoire du Trot Français...de par son palmarès bien sur, mais aussi sur le plan de la célébrité, comparable à celle d'une star du Show business...

  
Merci pour ce message de la part de : ivct, titiduc
22 Juil 2020 09:09 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de commandertilly sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

5: INVINCIBILITÉ
Combien de fois, dans une vie de turfiste, avons nous entendus cette vérité "martelée" par la meute des pronostiqueurs : " il est imbattable! gagnant sec!"

Mais, selon le vieil adage: " rien de tel que les courses pour vous faire mentir"....et les surprises vont bon train, faisant de ce jeu, ce que l'on a appelé "la glorieuse incertitude des courses"

Le Prix d'Amérique n'échappe pas a la règle, meme si, au vu du niveau, les surprises durant ce siècle furent assez rares finalement...Néanmoins, le terme d'invincibilité présumée, fut mis a mal plusieurs fois....et surtout lors de deux éditions "historiques" :

1936: L"ogre" s'appelle Muscletone, la boule de muscle, et ce champion, né aux Etats-Unis, "naturalisé" Italien ne bats pas ses adversaires mais les écrases...l'année précédente il a remporté l'épreuve, en se promenant littéralement, pulvérisant en l'occasion le record, un record qui va tenir ...10 ans...
Puis il a remporté quasiment toutes les épreuves transalpines et revient en cette fin Janvier 1936, avec non pas un statut de favori, mais d'invincible...Pour 99/100 des observateurs, la lutte va plutot avoir lieu pour la 2eme place....

Mais le talon d'achille de ce champion, le seul peut etre, c'est les terrains lourds....

Et l'impensable arrive, Muscletone, malgré une fin de course homérique, ne peut revenir sur le petit Javari, un 5 ans qui au dela de redonner le titre a la France, crée une sensationnelle surprise...le toit est tombé sur la tete des parieurs, dont certains , dit-on, se seront ruinés lors de cette édition, promise a l'un des champions du siècle...qui reviendra l'année suivante, et ....écrasera le lot...sur terrain sec...

1989 : Toute la France attends...sereine...le champion des champions, Ourasi, est en route pour son 4eme sacre, ce que nul autre n'as jamais fait....les médias l'ont dit : il est imbattable...alors....Alors des personnalités du spectacle, jusqu'au président de la République, tout le monde est la....ses adversaires ?....quels adversaires ?!...on ne prononcent meme pas leur noms, ils ne sont la que pour " faire le nombre".....on atteint la, le summum sans doute du chauvinisme et du mépris...
A la limite, si on pouvait le faire courir seul, ce serait encore mieux....mais l'on a besoin des autres, juste pour faire croire qu'il lui reste quelques adversaires....

Pourtant, quelques fins observateurs, les plus perspicaces, savent....Queila Gede, parmi les adversaires en question, si elle est fantasque, et n'as pas, loin s'en faut , le potentiel du triple vainqueur, possède une classe, un talent absolument unique....Et, " bien lunée" ce jour la, elle fait "trembler la terre", en laissant sur place Ourasi, devant des spectateurs abasourdis, et des médias tétanisés....on mettra du temps a prononcer son nom, il faudra bien s'y faire, mais la jument de Roger Baudron, inconstante au possible, dans ses grands jours était sans doute ce qui se faisait de mieux....elle rebattra Ourasi dans le prix du Bourbonnais 89, puis se fera de nouveau oublier, avant de réapparaitre 2 ans plus tard, faisant chuter une autre idole, au monté cette fois, remportant sans coup férir le prix du Cornulier, terrassant en l'occasion celle en qui tout le monde croyait voir le vainqueur, Reine du Corta...

On pourrait citer bien sur d'autres éditions, la cote astronomique d'Oyonnax, la surprise Nike Hanover, l'un des très rare chevaux de vitesse pure a l'avoir emporté en cette fin Janvier....mais ces deux années 1936 et 1989, symbolisent le mieux sans doute, cette "glorieuse incertitude des courses "....

  

Merci pour ce message de la part de : ivct, titiduc
22 Juil 2020 09:51 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de commandertilly sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

6 : INVINCIBILITÉ -SUITE
Pour tous les connaisseurs, le seul cheval de l'histoire a se présenter invaincu au Prix d'Amérique, et a l'emporter, restera a jamais l'illustre Ténor de Baune.....en cette fin Janvier 91, le crack de Jean -Baptiste Bossuet va boucler sa ...30eme victoire consécutive, avant de connaitre sa première défaite quelques semaines plus tard lors du Prix de France....30 victoires consécutives !....quelque chose d'impensable !.....

Pourtant, un autre lauréat du P.A a fait mieux......

En effet, en 1995, cette jument Suédoise, Ina Scot, si elle ne se présente pas invaincue, l'est restée de 3ans et demi a 5 ans, totalisant....32 succés consécutifs ( !!!)......elle connut la défaite ensuite, puis remporta, devant Vourasie et Abo Volo, l'épreuve, qui allait devenir historique, étant la seule, et toujours un fait unique aujourd'hui, avec une femme a son sulky, Mme Helen Johansson....historique aussi car en cette édition, Ina Scot fut le premier cheval a "descendre sous les 1'15", triomphant sur le pied de 1'14'7"....

Merci pour ce message de la part de : ivct, titiduc, iroisebleue
22 Juil 2020 10:19 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de commandertilly sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

7: INVINCIBILITÉ (SUITE) :

Comme on l'as vu, le terme " invincible" ne sied pas au monde hippique, et une course n'est jamais jouée d'avance......

Pourtant, en 2002, plus grand monde, pour ne pas dire plus personne, ne sait quoi faire, ni comment faire, pour contrecarrer Varenne....

Ce véritable cannibale truste tout, aux 4 coins du monde, et l'édition précédente l'as vu dominer le Prix d'Amérique sans trembler....Que peut -il lui arriver ?.....pas grand chose a vrai dire, et rarement le terme d' "imbattable" n'aura autant été prononcé en ce jour...

Pourtant, ses adversaires ne sont pas des " charlots", c'est le moins qu'on puisse dire, de Général du Pommeau a Fan Idole en passant par Insert Gede, ce n'est pas rien......mais en fait, si, ce n'est rien pour ce superman trotteur, qui durant 2 ans et demi plana sur la planète trot, comme peu l'ont fait dans l'histoire.....voyage au coeur de la course......en forme d'hommage pour ce monument que fut Varenne...




Merci pour ce message de la part de : ivct, titiduc
22 Juil 2020 10:33 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de commandertilly sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

8 : NOMBRE DE PARTANTS
Combien, parmi nous, sans se documenter, peuvent ils dire combien de fois, au gré des 99 éditions courues, ya t-il eu + de 20 partants au départ du Prix d'Amérique ?.....peu sans doute, pas moi en tous cas....
Tordant le cou a une légende, qui veut que dans ces époques lointaines, les courses hippiques se déroulaient constamment avec un nombre ultra élevés de partants, la réponse est ...Une seule fois
En effet, lors de l'édition 1935, gagnée par Muscletone, ils étaient ...21....ce sera la seule fois de l'histoire....et pas plus souvent 20, une seule fois également, en 1954 (édition remportée par Feu Follet X)

9 : LES PLUS VIEUX

Peu, a l'age limite de 10 ans, ont pus remporter l'épreuve, ils se nomment Templier (1929), Ovidius Naso (1946), Eleazar (1980) et ...Ourasi, en 1990.........et pourtant, un "vieux de la vieille" a fait mieux, ou presque.....Hazleton, vainqueur en 1931 et 1932, a 8 et 9 ans, va revenir,...2 ans plus tard, a ....11 ans, s'emparant du premier accessit, avant de finir 3eme, en 1935, a l'age vénérable de ....12 ans....
En effet, l'age limite de 10 ans, ne sera fixé que quelques années plus tard, ce qui permit a Hazleton de faire , outre ses deux victoires, 2 podiums a 11 et 12 ans, quelque chose que nous ne reverrons plus de sitot....

10 : LES PLUS JEUNES :
Seuls, 2 trotteurs dans l'histoire ont pus l'emporter a l'age de 4 ans....De Sota en 1938, et Muscletone en 1935.......Tout les deux de sang Américain, importés en Italie, qui a l'époque s'en faisait une spécialité, et qui dominait ainsi le trot Européen de la tete et des épaules

11 : ALEXANDRE FINN : Lors de ces deux victoires, le driver était le meme : Alexandre Finn, qui gagna...6 prix d'Amérique, avec 4 chevaux differents (Passeport/DeSota/Muscletone/Mighty Ned)...ce personnage, qui a marqué l'épreuve d'une indélébile empreinte, révolutionna le trot...d'origine Soviétique, il émigra très jeune en Autriche, ou passionné de courses hippiques, il fit faire un bond a la discipline, pilotant avec un chrono a la main, cherchant sans cesse a alléger son sulky, il sera la première star-driver en son époque....vainqueur du P.A en 1924, il récidivera pour son sixiéme et dernier titre....27 ans plus tard, au sulky du fameux Mighty Ned, encore un Italo-Américain, vainqueur en 1951 et qui appartenait au comte Orsi Mangelli.....

Merci pour ce message de la part de : ivct, titiduc
22 Juil 2020 11:38 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 710
  • Remerciements reçus 666

Réponse de JORKY77 sur le sujet Prix d'Amérique : Petites, et Grandes histoires

9 : LES PLUS VIEUX

Peu, a l'age limite de 10 ans, ont pus remporter l'épreuve, ils se nomment Templier (1929), Ovidius Naso (1946), Eleazar (1980) et ...Ourasi, en 1990...

... et Bellino II ? Sa dernière victoire dans le Prix d'Amérique 1977, à 10 ans donc, fait pourtant partie de celles qui auront marqué l'histoire...
Merci pour ce message de la part de : commandertilly
Dernière édition: 22 Juil 2020 14:16 par JORKY77.
22 Juil 2020 14:16 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.