CINÉMA

  • Messages : 3704
  • Remerciements reçus 6120

Réponse de altratus sur le sujet CINÉMA

à la fin on voit apparaitre Paul Meurisse avec son célèbre monocle , en rappel des films du même nom (Le Monocle) réalisés aussi par Georges Lautner
Merci pour ce message de la part de : isa_, iroisebleue, commandertilly
Dernière édition: 31 Juil 2023 08:59 par altratus.
31 Juil 2023 08:56 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2967
  • Remerciements reçus 6048

Réponse de commandertilly sur le sujet CINÉMA

Le meilleur reméde contre le cafard !...Grégoire Moulin, modeste employé est muté a Paris, après une enfance pour le moins mouvementée, dans une maison d'assurance...

Et le délire commence, sans fin, avec une multitude de personnages tous absolument déjantés, dans une atmosphère bouillonnante de folie et de trouvailles, sur fond de match de foot, de cours de danse, d'amour perdu, de chauffeur de taxi pour le moins dérangé, avec une mention particulière aux policiers- eux mêmes dans un état qu'on qualifiera de " limite"-...quand a ses collégues de bureau, n'en parlons pas : meme le meilleur des psy ne peut plus les sauver...

Ca ne retombe jamais, a chaque scène c'est pire, le pauvre et malchanceux Grégoire court, toujours plus vite, mais se heurte constamment a une folie ambiante qui n'est pas sans rappeler celle des Chaplin ou Buster Keaton .... 

Déchainés du début à la fin, ce petit monde se retrouve pour un final carrément "hors du temps"...Une bouffée d'air frais dans un cinéma qui souvent " n'ose pas"..... mais comme disait Audiard " les dingues ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait !"







Merci pour ce message de la part de : veve29, iroisebleue, altratus, René-Marc
02 Aoû 2023 23:17 #22
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3704
  • Remerciements reçus 6120

Réponse de altratus sur le sujet CINÉMA

Une des oeuvres majeures de l’histoire , Le Parrain (la trilogie) , sorte d'opéra baroque grandiose ou l’on retrouve en condensé tout ce qui a pu inspirer le cinéma , issu des sentiments humains, sur les thèmes de la famille, le pouvoir, l’ascension, la rédemption, la vengeance, la trahison, l’amour, la haine

La réalisation , la musique, le jeu des acteurs , en font une production inoubliable

Une scène mythique , au début du 1 , dans son bureau Don Corleone rend la justice , Marlon Brando y est monumental et restitue toute la puissance de cette mafia italo-américaine


Merci pour ce message de la part de : veve29, commandertilly
Dernière édition: 03 Aoû 2023 10:22 par altratus.
03 Aoû 2023 09:50 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2967
  • Remerciements reçus 6048

Réponse de commandertilly sur le sujet CINÉMA

LA TRAVERSÉE DE PARIS ( 1956)



Un succès phénomènal du cinéma Francais..Et pourtant..

Pourtant, alors que les blessures de la guerre sont loins d'être refermées ( nous sommes en 56), on y filme içi le coté sombre, qui se passe continuellement la nuit d'ailleurs, dans un magnifique noir et blanc, d'une époque terrible ou il ya les pros, les antis, et au milieu les plus nombreux, ceux qui " font avec"..

Et puis, 4eme catègorie, plus sournoise- les petits combinards, ceux qui profites du "malheur ambiant"..En tete de ceux ci le mythique Jean Bier, incarné par un DeFunés extraordinaire et puis le " brave type" qui fait du marché noir " pour s'en sortir", Bourvil bien sur, coincé et naif, enfin par un Gabin monumental, profiteur plus par jeu qu'autre chose, lui le bourgeois aisé..

Une charge au vitriol, ponctuée du fameux " salauds de pauvres!" vociféré par le peintre Grandgil ( Gabin), a une tripotée de médiocres qui critiquent mais n'osent point..

Ce meme Grandgil, féroce a souhait, désintégrera un troquet minable, tenu par un couple assez hideux il est vrai, et devant l'hésitation de Bourvil a "l'aider" aura cette phrase : " ben vazy, tu vois bien qu'ils sont vieux ! ils diront rien !"

Derrière tout cela, une population pieds et poings liès par les Allemands en cette sordide période, qui ne veut, ne peut rien dire, craintive et soumise...

Mais au dela du propos, cet épique chef d'oeuvre demeurera porté a jamais par un trio d'interprètes au sommet de leur art, qui donnent à leurs personnages une dimension exceptionnelle, relatant une époque terrible ou 'l'ennemi était partout ", ou les héros, les vrais, étaient de sacrès bonhommes-mais comme tous les héros-bien rares...

Un film monument.

Merci pour ce message de la part de : isa_, veve29, iroisebleue, altratus, Capitole
05 Aoû 2023 01:30 #24
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5930
  • Remerciements reçus 12187

Réponse de isa_ sur le sujet CINÉMA

M Jambier 2000 francs une des scènes cultes
Avec celle des chiens qui suivent la valise au cochon aussi

Dans les films cultes pour moi on retrouve souvent le tandem Bourvil /de Funes avec la grande vadrouille et le corniaud 2 films de Gérard Oury que je peux reregarder sans me lasser
Merci pour ce message de la part de : altratus
05 Aoû 2023 11:58 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 69
  • Remerciements reçus 165

Réponse de Capitole sur le sujet CINÉMA

La tirade du bistrot de Jean Gabin, un monument, un sacré kif !

Non mais regarde-moi le mignon, là, avec sa face d'alcoolique et sa viande grise avec du mou partout, du mou, du mou, rien qu'du mou ! Mais tu vas pas changer d'gueule un jour, toi, non ?! Et l'autre, là, la rombière, la gueule engélatinée saindoux. Trois mentons, les nichons qui déballent sur la brioche. 50 ans chacun, 100 ans pour le lot, 100 ans de conneries !


Derrière de bons mots, un film au propos vrai, d'une très grande humanité.
Merci pour ce message de la part de : veve29, iroisebleue, altratus, commandertilly
Dernière édition: 05 Aoû 2023 17:42 par Capitole.
05 Aoû 2023 17:40 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2967
  • Remerciements reçus 6048

Réponse de commandertilly sur le sujet CINÉMA

Le Cercle rouge



Film de Jean-Pierre Melville
Année de sortie : 1970
Pays : France
Scénario : Jean-Pierre Melville
Avec : Alain Delon, Gian Maria Volontè, André Bourvil, Yves Montand, François Périer, Paul Amiot.

"Quand des hommes, même s’ils l’ignorent, doivent se retrouver un jour, tout peut arriver à chacun d’entre eux et ils peuvent suivre des chemins divergents. Au jour dit, inexorablement, ils seront réunis dans le Cercle Rouge."




Héros désabusés, dans un univers noir foncè, Le cercle rouge-prototype du polar on ne peut plus sombre, peignant cette " course en avant" ou l'on ne fait pourtant que reculer pour s'enfoncer dans l'immédiateté, celle que procure l'argent, dernier plaisir de personnages traqués et o combien ravagés par une vie de cavale en tous genre

Filmé par un maitre absolu du cinéma, l'interprètation elle, est quasiment hors concours, sublimant certaines scénes devenues mythiques, celle de la " rencontre" entre Delon et Gian Maria Volonté, le délirium de Montand, l'évasion du train etc etc... 

Ce quatuor atteint une telle perfection qu'on parvient içi au mimétisme parfait : Bourvil en flic déterminé mais atteint comme d'une " lugubre solitude", Delon gangster glacial et machiavélique, Gian Maria Volonté, pisté par " le monde entier"et plus dangereux qu'un serpent, Montand, qui cumule 2 drôles de " qualités" : tireur d'élite et alcoolique en phase terminale...

 Ce terrible tableau, le génie que fut Melville, le peint d'une plume acérée, au Millimètre, décrivant un monde perdu, celui des gangsters et de ceux qui leurs courent après, énergie du désespoir, car ils sont déja morts de leur vivants..

Sans doute l'un des plus grand film du genre de l'histoire.

Merci pour ce message de la part de : isa_, veve29, iroisebleue, altratus, Capitole
07 Aoû 2023 09:39 #27
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5930
  • Remerciements reçus 12187

Réponse de isa_ sur le sujet CINÉMA

Et dernier film de Bourvil
Merci pour ce message de la part de : altratus
07 Aoû 2023 10:22 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3704
  • Remerciements reçus 6120

Réponse de altratus sur le sujet CINÉMA

Harry Potters , 8 films sur 10 ans (2001/2011) , le petit sorcier à la baguette est le personnage le plus rentable de l’histoire , 9 milliards $ pour les films , des milliards $ pour les produits dérivés : parcs attractions , jouets, jeux vidéo , vêtements , etc….

Films tirés des romans éponymes de JK Rowling (1998/2007) vendus en 80 langues à 520 millions d’exemplaires !


14 Aoû 2023 14:22 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4186
  • Remerciements reçus 2549

Réponse de vieborg sur le sujet CINÉMA

Je les ai tous lu 3x 😅
Merci pour ce message de la part de : altratus
14 Aoû 2023 14:26 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.